Destination

Azembay est située à 14 km du village d’Azemmour, et 30 km de la ville d’El Jadida.

Occupant une situation géographique privilégiée au centre du Maroc, la région est une nouvelle destination touristique qui présente un important potentiel de développement. Véritable carrefour entre le nord et le sud du Maroc, c’est dans cette région qu’est né le premier programme du Plan Azur, principal programme touristique du Maroc, visant à créer six destinations touristiques majeures.

Si le tourisme balnéaire y occupe une place de choix grâce à ses plages spectaculaires, la région bénéficie également d’une beauté naturelle propice à la détente et aux randonnées, à la découverte, et d’une culture ancestrale avec des sites historiques, ainsi que d’activités sportives liés notamment aux sports nautiques et équestres. La région bénéficie d’une identité culturelle affirmée, telle que la chasse au faucon ou la pêche à l’alose. La médina du village d’Azemmour a été récemment investie par de nombreuses familles étrangères qui y ont élu domicile, au même titre que les médinas de Marrakech ou Tanger. La ville d’El Jadida, chef lieu de la province, recèle d’un patrimoine architectural art déco, et d’un charme suranné.

Le Golf

L’axe Rabat El Jadida constitue la plus grande destination golfique du Maroc. A proximité d’Azembay, le golf de Mazagan est à 14 km, celui du Royal Golf d’El Jadida à 23 km.

Le golf de Mazagan est réalisé par Gary Player. Ses victoires majeures ont été remportées sur des parcours de type en ligne, dont il s’est fortement inspiré pour créer et dessiner le Mazagan Golf Club. Ses grands fairways laissent aussi toutes leurs chances aux joueurs moins aguerris. La gestion du Mazagan Golf Club a été confiée à Troon Golf, société de renommée mondiale, qui garantit un accueil personnalisé et un service sur mesure. L’académie offre les meilleurs outils pédagogiques, tels que l'analyse vidéo, pour assurer des leçons de tout niveau.

Légendaire parcours de 18 trous, le Royal Golf El Jadida dispose l'un des plus beaux parcours du Maroc, proposant des vues superbes sur la baie d'El Jadida. Le golf est hôte d'épreuves internationales. L'architecte a parfaitement suivi les éléments : La forêt, l'espace et l'océan. Chaque trou de ce parcours est un véritable défi. Le 1 est un long par 5 qui vous fait enfoncer dans l'esprit du parcours au cœur de la forêt d'eucalyptus. Le 3 demande une approche parfaite sous peine de voir votre balle rouler vers un obstacle d'eau, sans doute un des trous les plus techniques. L'allée se termine par un long par 4 où un grand bunker attend votre balle à la tombée de drive.

Galerie photos

L’équitation

Le site d’Azembay avait été initialement acquis pour les balades à cheval au cœur de la forêt et les galops sur la plage de sable, qui peuvent vous conduire jusqu'à Casablanca.

La région est réputée pour son élevage de chevaux. Les princes d’autrefois venaient dans cette région pour apprendre l’équitation, d’où la naissance de la célèbre fantasia Zdour et la construction d’un haras royal hébergeant encore aujourd’hui des spécimens uniques.

Les clubs équestres de la région organisent randonnées et cours de perfectionnement aux amateurs de chevaux. De l'initiation à l'équitation, les enfants pourront se familiariser avec l'univers des chevaux et des poneys avec l'ambition de cultiver toute une passion envers la nature à travers l'équitation et les randonnées.

La région est aussi connue pour ses festivals équestres dont le moussem de Moulay Abdallah. Tous les ans, au mois d'août, le festival rassemble plus de 1 600 cavaliers de différentes régions du Maroc. Chaque jour, pendant une semaine, les célèbres fantasias, où différentes tribus se succèdent au galop à dos de cheval pour faire sonner la poudre de leurs fusils, jusqu’à la tombée de la nuit, attirent de nombreux spectateurs. Célébré depuis des centaines d’années à la mémoire d’un saint, il constitue un rendez-vous annuel des tribus de Doukkala et compte parmi les plus importantes manifestations du genre à l’échelon national.

Galerie photos

Une culture ancestrale

Citadelles, cathédrales, châteaux de mer, forteresses, murailles, kasbah, marabouts et mosquées évoquent ainsi les anciennes dynasties andalouses arabes, berbères, juives ou la colonisation portugaise.

La région, fief de la célèbre musique du «Malhoune» parvenu de Tafilalet, est aussi un lit fécond de la peinture nationale marocaine, que nous illustrent des artistes au retentissement international tel que Chaïbia, Habbouli, Rahoul, Al Azhar et bien d'autres. Elle a donné naissance aux arts traditionnels des Doukkala, tel que la poterie, l’art de la Aïta (chant populaire), l'art culinaire, la tapisserie, la broderie...et le tatouage.

A 15 km d’Azembay, Azemmour est une petite ville toute blanche en surplomb d’une rivière au nom poétique de Oum Errabia (Mère du Printemps), récemment adoptée par de nombreux étrangers qui y ont élu domicile, et connue pour sa célèbre pêche à l’alose. La petite ville d'Azemmour et ses alentours offrent une ambiance authentique d'un Maroc "hors sentiers battus". La casbah à l’écart des circuits touristiques est assez authentique avec ses souks pittoresques, ses beaux encadrements de porte, et ses cheminées genre « pigeonniers » qui rappellent la Grèce. Ses remparts portugais sont bien conservés, et on peut en faire le tour. Le Souk, pour faire son marché, est le mardi.

A 17 km d’Azemmour, El Jadida offre aussi des vestiges importants, tels que les remparts et la cité portugaise, édifiés au milieu du XVII ème siècle par un italien à la solde des portugais, et qui devaient protéger la ville d’El Jadida durant deux siècles. La citerne portugaise est le bâtiment qui faisait partie du château construit par les portugais en 1514. On pense qu’il servait de magasin ou de dépôt d’arme, avant d’être transformé en citerne. La salle souterraine, ou Orson Wells a tourné Othello, presque carrée, comporte 6 nefs avec des voutes d’arêtes reposant sur 25 colonnes ou piliers massifs.

Les alentours

Azembay est un véritable carrefour à partir duquel on peut se rendre aux villes importantes du Maroc. Casablanca, capitale économique, ville en ébullition, connue pour son charme art déco, sa vie nocturne et sociale, ne sont qu’à 45 mn en voiture. Marrakech, capitale marocaine du tourisme, avec son fameux souk et ses beaux hôtels, est accessible en seulement 2h approximativement à partir de la route nationale. Rabat, capitale du Maroc, avec sa magnifique vallée du Bouregreg, n’est qu’à 2h en voiture, par l’autoroute.

En dehors des grands axes, la Kasbah de Boulaouane, à 75 km d’El Jadida, offre de beaux paysages le long de la route, avec des petits villages très typiques. Dans cette célèbre région de vignobles donnant le célèbre vin gris de Boualouane, passé la forêt d’eucalyptus, se dresse l’imposante kasbah rectangulaire de Boulaouane. Construite en 1710 par Moulay Ismaïl, fondateur de la dynastie Alaouite, elle est dotée de sept bastions, de murailles crénelées et d’une haute tour carrée. L’endroit est aussi connu comme un des hauts lieux de la chasse au faucon.

Galerie photos : Azemmour - El Jadida - Casablanca

La chasse au faucon

La pratique du dressage et de la chasse au faucon constitue un cérémonial empreint de grand apparat qui fait la fierté des tribus Kouassem de la région d'El Jadida, dépositaires de cet héritage.

L'élevage du faucon est une pratique traditionnelle qui requiert une grande maitrise des procédés pour dresser cette espèce de rapaces et l'habituer à pourchasser sa proie en pleine nature et la ramener au dresseur.

Hormis la chasse au faucon, les forêts de la région abritent un important gibier, composé de sangliers, de lapins, de lièvres, de perdreaux…On compte ainsi une dizaine de réserves de chasse permanentes et triennales, qui s’étendent sur 161 300 ha.

La pêche à l’alose

L’alose est considérée comme l’un des poissons les plus raffinés, dont les qualités étaient vantées par Léon L’Africain.

La zone de pêche la plus active était située juste en face de la ville d’Azemmour.

Elle s'étendait en aval, jusqu'à la Mer Atlantique et en amont jusqu'à 4 kilomètres du pont.

Pour les férus de pèche en mer, les possibilités sont nombreuses, pêche au lancer, ou au gros. La région est poissonneuse et héberge des espèces typiques de la région tel que le loup bar, le merlan, le calamar, la langouste ou la sole ainsi qu’une communauté de poisson de fond, notamment le merlu blanc et la crevette rose.

Le Kite surf

Hormis le club nautique d’Azembay, Azemmour plage est un spot exceptionnel pour le kitesurf.

Immensité de la plage et vents favorables, le plus souvent "onshore".

Peu fréquenté à ce jour par les riders, excepté ceux qui longent les côtes marocaines, c'est un spot encore "secret" à découvrir absolument, et qu’Azembay mettra en valeur.

Le Casino

Élu plus beau casino d’Afrique du Nord, le Mazagan Casino s’étend sur plus de 3 000 m². Avec plus de 410 machines et 60 tables de jeu, il rassemble toutes sortes de jeux (Roulette anglaise, Black-jack, Baccarat, Punto Banco, Texas Hold’em Poker, Stud Poker).

Le Mazagan Casino a aussi été l’hôte de plusieurs tournois prestigieux dont le célèbre WPT.

Autour du Casino, nombreux restaurants et discotheques, avec une expérience de clubbing incontournable. De nombreuses célébrités lors de leur séjour au Maroc ont fait halte dans ce lieu résolument branché, à savoir Jamel Debbouze, Naomi Campbell, Yannick Noah, Cheb Khaled, Ragheeb Alama, Elissa etc…